Chronique

Nos premiers travaux en champs

Notre fils l’appelle le «gros jardin ». À notre arrivée en octobre 2017, il avait été saisi par le contraste entre notre petit jardin fermontois, et ce tunnel chenille de 80 pieds qui abrite le jardin familial. Il y a d’ailleurs passé de nombreuses heures à manger des cerises de terre, et à lorgner les piments forts malgré nos avertissements.

L’hivernation du tunnel

C’était la première hivernation de notre tout premier tunnel chez Nordvie. Il est normalement recommandé d’enlever complètement la toile en hiver pour éviter que la structure ne s’effondre sous la neige. Nous avons toutefois choisi d’y laisser la toile, en la remontant et en l’attachant bien solidement au sommet des arceaux. Cela nous a permis un déploiement facile et rapide en avril dernier.

Nous allons bien certainement répéter cette technique l’hiver prochain, en ajoutant toutefois une protection opaque sur la toile roulée pour la protéger contre la lumière du Soleil qui accélère son dépérissement.

Nordvie hivernation tunnel chenille

Pourquoi un tunnel?

Un tunnel, c’est un outil vraiment pratique, surtout avec un printemps qui se laisse désirer comme cette année. Il permet notamment d’étirer la période des cultures tant au printemps qu’à l’automne.

Si certains s’imaginent que la vie sur une ferme c’est de suivre le rythme des saisons et de se la couler douce à attendre les récoltes. Dans la réalité, une ferme, c’est une course contre la montre et chaque jour compte. Plus la saison des cultures est longue, plus nous avons d’opportunités de nous payer un salaire à la fin de l’année.

Nous attendons maintenant avec impatience l’arrivée de nouveaux tunnels pour entamer cet été une série de tests en culture abritée dans la production des petits fruits.

Ça y est, les travaux en champs sont commencés chez Nordvie!

Le déploiement de la toile s’est quand même fait plus tard que ce que nous l’aurions voulu. Avec toutes ces tempêtes de neige tardives, nous avions peur d’endommager la structure du tunnel si le déneigement n’était pas fait à temps. C’est donc seulement à la dernière semaine d’avril que nous avons enfin pu commencer les tout premiers travaux dans les champs de Nordvie. Soit dérouler la toile, pelleter la neige sous le tunnel et enlever le paillis de paille sur les plastiques noirs afin que le sol dégèle au plus vite.

Les premiers semis ont été faits avant que mai pointe son nez! Soit environ une semaine plus tôt que l’an passé.

La fermière noob

C’est un contraste étrange de travailler dans un tunnel avant la fonte des neiges. Il y fait chaud, et les oiseaux viennent y chercher de la nourriture dans la paille par dizaines.  En bonne ex-Fermontoise, mon premier réflexe quand je sors de la maison en avril, c’est de m’habiller pour l’hiver! Mais après à peine quelques minutes dans un tunnel à près de 30°C, je me suis retrouvée en T-shirt, à suer à grosse goutte, sans chapeau ni crème solaire. J’y ai d’ailleurs récolté mon tout premier coup de soleil de l’année et un beau mal de tête. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser en riant « ouin, je suis vraiment noob, et j’en ai encore beaucoup à apprendre, même pour les toutes petites choses simples. »

Madeleine Olivier

Madeleine Olivier

Chroniqueuse

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *