Formation donnée par Francis Bernier Blanchet, agr.
Coop Cultur’innov

Cours sur les camerises et cerises

Camerises

Camerises prêtes à cueillir

De nouveaux arbustes pour le Jour de la Terre

Le  jour de la terre, est tout indiqué pour parler de petits fruits rustiques émergents dont la culture semble possible au Témiscamingue.   Une formation sur ce sujet a été dispensée à Guigues.  Elle était organisée par le collectif en formation agricole de l’A.-T.

Petits fruits émergents au Témiscamingue : cerises et camerises.

On y a vu,  un  survol de la culture des camerisiers, du noisetier et de l’amélanchier.  Et, de façon plus détaillée, les exigences et  l’entretien du cerisier nain rustique (petites cerises légèrement acides que l’on appelle aussi  griotte).  Tous ces petits fruits s’inscrivent dans la tendance des aliments à valeur ajoutée, qui sont bons pour la santé en raison de leur valeur alimentaire et de leur contenu en antioxydants.

Arbre emblème du Témiscamingue

On sait déjà que le cerisier est l’arbre emblématique du Témiscamingue.  Depuis les dernières années, quelques producteurs du Témis ont établi des petits vergers de cerisiers.  Il faudra encore quelques années avant que les arbustes soient suffisamment productifs (à date, je n’ai goûté que 3 cerises) pour qu’on en retrouve sur les étals.

Essais de camerises et de cerises chez Nordvie

Depuis quelques années nous testons différentes variétés de cerisiers et de camerisiers  pour voir si la culture de ces petits fruits peut être intéressante.

Il faut, pour que ce soit concluant, que les arbustes survivent à nos hivers, que les fruits soient savoureux  et que la culture soit économiquement rentable.  Cela implique aussi que les consommateurs adoptent ces petits fruits frais et transformés.

Des  goûts nouveaux

Qu’est-ce que ça goûte la camerise ?  Ça goûte la camerise ! Un mélange légèrement acidulé de bleuet de framboise et de poire ! Et la cerise ?  Les griottes (c’est leur nom) sont des cerises avec le goût frais des cerises de France mais en moins sucré et en plus acide.

Se sentir plus vivant

Acquérir continuellement des connaissances est un gage  de réussite lorsqu’on exploite une entreprise agricole. De plus, faire des essais et suivre des formations est aussi une bonne façon de demeurer jeune dans notre tête.  Le nouveau nous fait sentir vivant !

Et vous,  goûter des saveurs inédites et découvrir de nouveaux petits fruits vous fait-il sentir plus vivant ?  

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *